Montage animal

« …que de l’obscurité de notre angle de vue vers nos sept mégalopoles en une que la Guerre y rage dans l’une, l’Infection dans l’autre, le Rire dans une autre, le Meurtre dans la plus basse, la Servitude dans la plus haute, la Vermine dans notre plus proche, tout dans la nôtre, nous avance un reste de fête, filles, femmes, enfants, gars, la guirlande au téton, le lampion à la cuisse, la cuisse rôtie sur l’épaule, la vermine ailée de notre néon refoulée par leurs chevelures parfumées… »

Pierre Guyotat/Joyeux animaux de la misére