Fata morgana

« Et sans doute notre temps… préfère l’image à la chose, la copie à l’original, la représentation à la réalité, l’apparence à l’être… Ce qui est sacré pour lui, ce n’est que l’illusion, mais ce qui est profane, c’est la vérité. Mieux, le sacré grandit à ses yeux à mesure que décroît la vérité et que l’illusion croît, si bien que le comble de l’illusion est aussi pour lui le comble du sacré. »

Feuerbach/L’Essence du christianisme

Pan!

« Le langage à l’heure actuelle c’est un langage de  dictature qu’on nous apprend, qu’on nous enseigne pour nous soumettre. Le vocabulaire est un vocabulaire de soumission donc à un moment donné  il faut faire craquer les mots comme tente de le faire Guyotat. »

Michel Journiac

Éloge

« Se révolter, c’est courir à sa perte, car la révolte, si elle se réalise en groupe, retrouve aussitôt une échelle hiérarchique de soumission à l’intérieur du groupe, et la révolte, seule, aboutit rapidement à la soumission du révolté… Il ne reste plus que la fuite. »

« Quand il ne peut plus lutter contre le vent et la mer pour poursuivre sa route, il y a deux allures que peut encore prendre un voilier : la cape (le foc bordé à contre et la barre dessous) le soumet à la dérive du vent et de la mer, et la fuite devant la tempête en épaulant la lame sur l’arrière avec un minimum de toile. La fuite reste souvent, loin des côtes, la seule façon de sauver le bateau et son équipage. Elle permet aussi de découvrir des rivages inconnus qui surgiront à l’horizon des calmes retrouvés. Rivages inconnus qu’ignoreront toujours ceux qui ont la chance apparente de pouvoir suivre la route des cargos et des tankers, la route sans imprévu imposée par les compagnies de transport maritime. »

Henri Laborit

Relâche

« Notre tête est ronde pour permettre à la pensée de changer de direction. »

« Our heads are round so our thoughts can change direction. »

 Francis Picabia

Souvenir

« Le souvenir est une trahison envers la Nature,

parce que la Nature d’hier n’est pas la Nature.

Ce qui fut n’est rien, et se souvenir c’est ne pas voir. »

Fernando Pessoa/ Je ne suis personne,

Sombre temps

« Vous, qui émergerez du flot
Où nous avons sombré
Pensez
Quand vous parlez de nos faiblesses
Au sombre temps aussi
Dont vous êtes saufs. »

« You, who will spring up from the flood
In which we have drowned
Think,
When you speak of our shortcomings,
Also of the dark times
That you have been spared. »

Bertold Brecht / A ceux qui viendront après nous/To the Coming Generations

Korelektrik

« I sing the body electric,

The armies of those I love engirth me and I engirth them,

They will not let me off till I go with them, respond to them,

And discorrupt them, and charge them full with the charge of the soul.

Was it doubted that those who corrupt their own bodies conceal themselves?

And if those who defile the living are as bad as they who defile the dead?

And if the body does not do fully as much as the soul?

And if the body were not the soul, what is the soul? »

Je chante le corps électrique,

Ceint des foules de ceux que j’aime comme je les ceins,

Qui n’ont de cesse que je les suive, que je leur réponde,

Que je les décorrompe, que je les charge à plein de la charge de l’âme.

Qui doutera que ceux qui corrompent leur corps se masquent à eux-mêmes ?

Qui doutera que ceux qui souillent le vivant ne valent pas mieux que ceux qui souillent les morts?

Qui doutera que le corps agisse aussi pleinement que l’âme ?

Le corps ne serait-il pas l’âme ? Dans ce cas, l’âme quelle est-elle ? »

Walt Whitman