Monstration

« …la dissolution des disciplines artistiques dans une même technoculture sign[erait] un nouveau mode de relation de l’art au réel. Ce serait aussi le corps réconcilié et en fête, l’artiste comme architecte souverain de la perception, l’observateur délaissant les joies trop sages de la contemplation et de la déambulation pour les vertiges de l’immersion dans le «hors-là» artistique. »

http://www.persee.fr/doc/pumus_1164-5385_1999_num_16_1_1142

Trou de vers

« La joie est immanente à une situation qui ne garantit rien…

Il y a un danger fort que la barbarie prenne le visage d’une gouvernance d’experts, chargés de gérer la pénurie au nom de l’urgence. Pas de joie dans cette situation où sera édicté ce que l’on a le droit de faire, ce que l’on n’a pas le droit de faire, sur base d’une rationalité arithmétiquement incontestable, mais mortelle.

http://www.senselab.ca/inflexions/volume_3/node_i3/stengers_fr_inflexions_vol03.html

Insensé

« A la question que nous nous sommes posée, comment dois-je vivre? la réponse est: c’est ainsi qu’on doit vivre. Et quelquefois, cela me paraît insensé. »

Robert Musil/L’homme sans qualités