L’été sans fin

L’inconscient peu à peu se déleste
de souvenirs épars, dispersés au hasard
Je découvre l’été, l’été sans fin

Etienne Daho/ l’été sans fin